Le chèque en blanc

Transmis par Joeliah le 22 - février - 2016

Pierre, coach et thérapeute, a pour ami – et client – Serge, un jeune cadre dynamique qui se plaint sans arrêt du manque d’argent.

Il n’a pas assez de succès auprès des femmes ? C’est parce qu’il ne peut pas les épater et les couvrir de cadeaux.
Il lui arrive d’être déprimé ? C’est parce que sa banque le relance pour un découvert.
Il veut se mettre à son compte mais n’y arrive pas ? c’est parce qu’il n’a pas le capital de départ.

“Ah, si j’étais né riche… si je gagnais au loto!”

Pierre n’arrive pas à faire sortir cette idée obsédante de la tête de Serge.

Un jour, lui vient une idée :

Il lui dit : “Aujourd’hui, je vais te faire un chèque en blanc : prend ce qu’il te faut pour être heureux et pour pouvoir faire ce qui te tient à cœur”

…et il sort son carnet de chèque, en signe un et le lui donne. Serge, un peu abasourdi, prend le chèque et s’en va…

5-6 jours passent et Pierre surveille son compte… un peu anxieux tout de même du débit qu’il va peut-être constater.
Il se demande surtout s’il n’a pas fâché Serge.

Mais rien… pas de nouvelles, ni de Serge ni du chèque .

Pourtant, 2 semaines après, Serge revient et lui dit :
“Voilà, j’ai pris… un euro ! J’ai mis des jours à réfléchir au montant qui me rendrait heureux. Et, brusquement, j’ai réalisé que je mettais sur le dos de l’argent bien des choses qui n’ont rien à voir:

– Mon manque d’audace
– Mon esprit pessimiste
– Mon manque de créativité
– etc.

J’ai mis cet euro dans un cadre, et je veux m’en souvenir comme le déclencheur d’une nouvelle vie. Je vais changer tout cela en moi, et l’argent viendra de lui-même, j’en suis certain.”

La confiance que Pierre avait mis en Serge était plus grande que celle qu’avait Serge en lui-même. Stupéfait de constater cela, Serge commença graduellement, avec l’aide de Pierre, à changer des choses en lui.

Aujourd’hui, il ne parle plus jamais d’argent.

L’argent n’est qu’une monnaie d’échange. C’est une conséquence et non une cause.

A chaque fois que je me rends chez Serge, je regarde la pièce de monnaie, et je pense à mon propre rapport avec l’argent : est-ce que je possède de l’argent ou est-ce que c’est l’argent qui me possède ?

Si on apporte peu aux autres, on reçoit peu. Si on apporte beaucoup, on retire beaucoup. Cela peut être sous forme d’argent, d’amour, de reconnaissance, selon nos choix.

Et pour apporter beaucoup aux autres, il faut tout d’abord s’enrichir intérieurement.

Et pensez-y : l’argent aide à aider… l’argent permet de pouvoir faire des choix en conscience… il permet d’enrichir les autres et de faire circuler la loi d’abondance.

Auteur inconnu, adapté par Joéliah.

A votre service