Privilégier les plantes d’intérieur pour dépolluer

Transmis par Joeliah le 8 - août - 2016

Certaines plantes d’intérieur s’avèrent être d’efficaces agents de dépollution.

Le Dr William Wolverton, spécialiste américain des sciences de l’environnement à la NASA révéle que certaines plantes vertes constituent de remarquables agents de dépollution de notre atmosphère intérieur.

Les résultats de ses recherches ont été confirmés par de nombreuses équipes scientifiques à travers le monde.

Il est donc aujourd’hui établi que certaines plantes d’intérieur sont capables d’éliminer des produits chimiques volatiles présents dans l’air de nos maisons, de nos bureaux et notamment le formaldéhyde, le benzène et le trichloroéthylène.

Ces produits chimiques sont diffusés par la détérioration des vieux isolants mais aussi par l’utilisation de solvant ou de produits d’entretien ammoniaqués, de la fumée de cigarette…

Comment s’opère cette dépollution ?

Une seule plante ne peut éliminer tous les types de polluants. Il s’agit donc d’utiliser différentes plantes pour obtenir une action dépolluante large. Les polluants volatils sont absorbés par les pores des feuilles puis transformés par les micro-organismes vivant au niveau des racines en produits organiques qui servent de nutriments aux plantes. La plante, par évapotranspiration diffuse de la vapeur d’eau améliorant ainsi le taux d’humidité et d’oxygène dans la maison.

Quelles plantes sont conseillées et pour quels polluants

Les plantes les plus efficaces pour dépolluer l’air :

* L’Aglaonema neutralise 48 % du benzène et 92 % du toluène,

30624817_s* L’Aloe vera élimine 90% du formaldéhyde,

* L’Aracaena marginata 78 % du benzène et 60 % du formaldéhyde,

* L’Azalée élimine l’ammoniac,

* Le Chlorophytum élimine le monoxyde de carbone et le formaldéhyde,

* Le Chrysanthème élimine le trichloréthylène,

* Le Ficus benjamina élimine le formaldéhyde

* Le Lierre élimine le benzène,

* Le Nephrolépis exaltata « Bostoniensis » absorbe remarquablement le formaldéhyde,

* Le Philodendron élimine 86% du formaldéhyde et le pentachlorophénol,

* Le Phoenix roebelinii élimine le xylène et le toluène et autres polluants.

* La Sansevieria élimine 53 % du benzène,

* Le Spathiphyllum : élimine le benzène et le trichloréthylène.

L’efficacité optimale est obtenue par une plante pour 9 m2.

La diversité des plantes et leur grosseur assurent un résultat proportionnel à la surface de leur feuillage.

Elles peuvent être installées dans toutes les pièces y compris les chambres.

A noter : contrairement aux idées reçues, le rejet en dioxyde de carbone pendant la nuit par les plantes d’intérieur est minime; en comparaison à la quantité d’oxygène produite par la photosynthèse. Il est donc recommandé d’en installer dans toutes les pièces de la maison.

Source Collection « Les clefs de la santé durable » Edition Guy Roulier

photo aloé vera : http://fr.123rf.com/profile_sorsillo

A votre service