Les poules et le miracle de la foi.

Transmis par Joeliah le 11 - octobre - 2016

Dimanche soir, à Genève, après un week-end super en groupe (animé par Roger Lannoy et son dynamisme contagieux) nous avons reçu un appel catastrophique de la dame qui devait ouvrir et fermer le poulailler samedi et dimanche nous annonçant : nos 4 poules ont disparu ! Elle a cherché partout avec sa belle-mère, (le poulailler est petit), aucune poule. Pas de plumes par terre…

Ma première réaction pure 3D égotique a été : comment est-ce possible ? Mes 4 jolies poulettes que j’aime tant ? Cela ne pouvait pas être un renard car le poulailler est dans un enclos à l’intérieur d’un terrain fermé et il y aurait eu des plumes, donc, ça ne peut être qu’un vol puisqu’elles sont jolies et peuvent tenter. Grrr…

Et vite, je suis remontée en vibration : mais pourquoi cela m’arriverait-il alors que je suis dans une fréquence de bien-être ? J’efface cette idée qui pourtant est bien tentante et au lieu de m’effondrer même si la nuitée à été difficile, j’ai inondé les poulettes du rayon bleu de la protection et du rose de l’amour et affirmé consciemment : ‘ces poules retrouvent leur poulailler par droit divin’ et je les ai imaginées telles que je les avais laissées.
Pendant tout le vol retour, j’ai répété mentalement la phrase : ‘les poules sont dans le poulailler, merci’.

arletti et JoéliahEt en arrivant, elles étaient là ! Informée, la dame ne comprends pas. La porte était fermée donc elles ne pouvaient pas être ailleurs… et à deux, elles ne les ont pas vues.

Comment est-ce possible ?  Est-ce que la magie de l’amour et de la foi a opéré un miracle ? Ce ne serait pas la première fois… et on ne le saura jamais. Le plus important est réalisé.
Merci la vie !

Je vous raconte cela pour ouvrir votre esprit au pouvoir de la foi et à la sagesse de savoir ce que vous voulez vraiment dans la vie car là où l’on met l’énergie, là se créé l’action.

Décidez en conscience.
S’il vous arrive un problème, pensez tout de suite à la solution idéale au lieu d’augmenter et de nourrir le problème.
Imaginez toujours la meilleure issue et focalisez uniquement dessus, en paix et dans l’assurance que c’est déjà fait.

Il est fait selon votre foi si vous vibrez sur la bonne fréquence, c’est à dire si vous arrivez à supprimer les croyances qui peuvent supplanter votre idée car les plus importantes priment.

Le plus difficile au début est d’apprendre à effacer les émotions primaires (peur, souffrance, sentiment d’injustice, de rejet, d’impuissance, croyances que ça ne peut être autrement…) et de neutraliser en se centrant dans le coeur, en soufflant fortement pour libérer l’énergie bloquée et en focalisant sur le résultat escompté.

Si la vie peut créer un univers, elle peut bien créer votre solution, non ? Croyez-y, vous êtes important, fils et filles de la Vie.

Que le meilleur soit !
Joéliah / https://lejardindejoeliah.com

Merci de garder le texte entier et le site actif si vous diffusez.

Extrait de la lettre 318 du 10/10/16.

 

A votre service