Le bienfait des orties, reines de la nature au printemps.

Transmis par Joeliah le 24 - mars - 2017

Les fées orties. Lorsque j’étais jeune, j’entendais la réflexion récurrente, qu’une personne qui s’était faite piquée par des orties, n’aurait jamais de rhumatisme dans sa vie… (idem pour les piqures d’abeilles).
Les jardiniers utilisaient tous du purin d’orties comme traitement sur de nombreux problèmes au jardin et les tisanes ‘donnaient’ du fer.
Et la liste de ses vertus était longue.

En voici de nombreuses trouvées sur un site :

Voici des propriétés de l’Ortie commune :

Antidiarrhéique, dépurative, diurétique, emménagogue, hémostatique, révulsive, vasodilatateur, vermifuge, virulicide.
Elle est conseillée contre la goutte, les calculs urinaires, la rétention d’urine.
Dans le quart monde, on l’emploie avec succès contres les diarrhées du choléra.
Elle arrête les saignements de nez, les crachements de sang, les hémorragies de toutes sortes.
Souveraine contre les rhumes de cerveau, les embarras des voies respiratoires.
Elle est reconstituante, elle fait venir le lait chez les femmes qui en manquent, elle régularise les règles ou les fait réapparaître si elles sont interrompues anormalement.
Dépurative (une cure d’orties au printemps est la meilleure des choses), elle est vermifuge et elle est révulsive.
La tisane à l’ortie permet de faire baisser le taux de glycémie, elle aide les malades qui souffrent de diabète.
Ses propriétés virulicides et antibactériennes sont souveraines dans les maladies infectieuses.
En cas d’hydropisie, les propriétés diurétiques de l’ortie font leurs preuves. Ses substances hémostatiques sont d’un grand secours en cas de pâleur, d’anémie, et d’autres graves maladies du sang.
En association avec d’autres plantes médicinales, on utilise également avec succès l’ortie contre la leucémie.
Elle supplée à la carence de l’organisme en fer.

On dit que l’Ortie est souveraine contre :

l’Anémie, les Maux de tête, les Allergies (notamment le rhume des foins), la Sciatique, le lumbago et les névrites.
Pour enrayer la chute des cheveux : décoction de feuilles, tiges et de racines d’orties, teinture d’ortie.
– hypoglycémiantes (feuilles) : diabète
– diurétiques (feuilles) : goutte et cure de diurèse
– aphrodisiaques (semences) : stimulant sexuel
– antiénurésiques pour traiter le «pipi au lit».

Source : http://www.apophtegme.com/NATURE/ortie.htm

L’ortie est aussi un bon fertilisant.

Mettez une grosse poignée d’orties au fond du trou de plantation de vos tomates afin d’améliorer leur production.
Le purin d’ortie est aussi très intéressant au jardin. Voir ici

Le mieux n’est-il pas d’expérimenter ?… !

Et la soupe d’orties avec des jeunes pousses… miam… il suffit juste de les cueillir dans le sens du poil… et de les remercier.
Elles sont vivantes, tout comme nous, simplement sous un aspect différent.
L’énergie vitale divine en action sous une forme ortie…
Si vous comprenez que tout est issu du même champ de création, vous entrez dans le royaume.

Que le meilleur soit !
Joéliah

 

A votre service