‘Ce qui est reçu gratuitement, doit être distribué gratuitement’ sauf que…

Transmis par Joeliah le 15 - avril - 2017

‘Ce qui est reçu gratuitement, doit être distribué gratuitement’.  Une fois encore, je reçois ce commentaire alors que je propose un nouveau programme payant. Il me semble intéressant de réfléchir à ce que signifie le ‘don reçu gratuitement’. Surtout constatant que beaucoup de personnes œuvrant dans le domaine spirituel ont d’énormes difficultés à se faire payer leur travail. Souvent suite à cette croyance.

Pour ma part, si être connectée à la Source est un vrai don divin, le reste ne l’est pas. Le fait de transcrire, écrire, enregistrer et mettre sur un site , est du vrai travail humain quotidien, des heures de travail. Tout le monde peut le faire, sans don, juste en prenant le temps.

Sur ce site très apprécié et visité, j’ai déjà mis plus de 3500 articles gratuits, et je le nourris chaque jour.

Je reçois beaucoup d’amour, puisque beaucoup de personnes me remercient des infolettres (depuis 22 ans), des conseils ou des messages reçus en canalisation. Elles me disent que ça a changé leur vie et ça me réjouit, car c’est le but !
Aider les personnes a aller mieux, à se sentir bien et à évoluer, c’est ma mission de vie.

Sauf que, pour qu’un programme de formation limitée comme celui des 13 Rayons sacrés ou d’accompagnement quotidien comme le nouveau voit le jour, il nécessite des heures et des heures de travail intensif.

En plus du savoir à mettre sous forme d’audios ou de vidéos et du temps passé à le faire, il faut rechercher des bons supports techniques et des techniciens, payer les plates-forme de stockage, les sites, les protections et tout le suivi sans oublier la TVA de 20%

Les années aussi d’apprentissage, de formations diverses et de maitrise.  Tout ceci a un coût important. Il est donc naturel et juste qu’ils soient payants car en plus de la valeur financière, ils ont une  énorme valeur en développement de soi.

La vraie valeur du travail accompli.

Un jour, en stage, une personne  m’a dit, ‘mon mari a calculé, tu as gagné tant pour ce stage de deux jours seulement’.
C’était en Martinique. Il avait multiplié le prix par le nombre de participants, ce qui pouvait paraitre beaucoup.

Alors, je lui ai demandé, s’il avait retiré : le prix du voyage, de l’hébergement, du temps passé dans les voyages où je ne peux travailler. Également, le parking à l’aéroport et les frais de garde du chien laissé à la maison. En plus, les frais de location de salle, les documents et j’en passe, et sans compter le pourcentage donné à l’organisateur qui est parfois de 35%, voire 50 pour les plus gourmands.
Auquel cas, il reste environ 20% de réel pour l’animateur…

Il n’y avait pas pensé, comme beaucoup qui ne voient que la partie flottante de l’Iceberg.

Je suis claire avec le fait de donner une valeur financière à mon travail. Je suis fière de proposer des programmes puissants, qui font du bien aux personnes qui les suivent.

J’ai compris qu’il est bon d’apprendre à donner et aussi à recevoir ! Pour pouvoir donner encore et encore…

J’invite les personnes qui font du vrai travail spirituel d’aide et de coaching à se faire payer à leur juste valeur.
Pour que la vie leur donne leur juste dû.
Tout travail mérite salaire et la Vie est généreuse, si on lui donne le droit de l’être.

Pour l’instant, les loyers, la nourriture, l’électricité ou l’Internet. Tout ce qui est nécessaire de payer pour pouvoir continuer cette mission, n’est pas encore offert gratuitement dans ma vie. Dommage non ?

Joéliah/ Ne pas diffuser ce texte réservé au site. Merci de votre respect.

Ici, 7 vidéos vous sont proposées gratuitement :

Et ici, ce sont 7 audios gratuits :

 

Image crédit : https://fr.123rf.com/profile_jk1991